Témoignage d’un prêtre exorciste

« Mes chers frères, n’oubliez jamais, quand vous entendrez vanter le progrès des lumières, que la plus belle des ruses du Diable est de vous persuader qu’il n’existe pas ! »

Charles Baudelaire (Petits Poèmes en prose – 1869)

sep

Entretien avec le Père Mathieu, prêtre supérieur du Couvent des Capucins, professeur de théologie morale et de droit canonique, exorciste à Besançon.

sep

2 commentaires le “Témoignage d’un prêtre exorciste”

  1. Stéphane Laruaz
    28 mai 2013 at 19 h 58 min #

    Que nos prêtres le sachent et nous en parlent, cela semble plutôt normal et naturel: Cela est leur travail, leur fonction sociale, leur vocation après tout. Maintenant, que certains hommes en blancs, (certains docteurs Knock de notre temps) qui ont remplacés les hommes en noirs (nos prêtres traditionnels) dans la direction des choses d’un ordre supérieur, en soient conscients est une autre chose, très délicate. Surtout lorsque certains de leurs pairs participent au maquillage des chiffres du chômage par ces prescriptions de pilules et d’injections visant à endormir les pauvres malheureux sans emploi rémunérés, sans argent et rapidement sans femme et donc sans famille… Et participent consciemment, pour certains, à cette forme abjecte de perversion sociale en n’expliquant pas, bien simplement, qu’un homme heureux est un homme qui vit dans son pays de son travail, est une autre histoire: Certes très peu plaisante à écouter: Il est si simple de fermer les yeux, de ne pas vouloir écouter, de ne rien dire, et de faire son beurre sur la misère sociale en vendant de la chimie, toute autant remboursée par la S.S. soit-elle, plutôt que d’expliquer qu’un homme peut sortir si simplement de son malaise social de sans emploi rémunéré. Un simple emploi rémunéré. Même faiblement rémunéré. Une simple place dans la société pour le guérir, le rendre naturellement heureux sans chimie remboursée. Est-ce si difficile à comprendre ? A moins que… A moins que… A moins que cela ne rapporte moins à certains ?
    Mais alors ? Mais alors ? Le pauvre erre, le pauvre diable, ne mériterait donc pas son colifichet de « pauvre diable » ? Le véritable diable s’habillerait t il parfois en blanc ? En France ?…

  2. Stéphane Laruaz
    2 juin 2013 at 12 h 48 min #

    Special comments to froggies and other french people: En (F)rance, le Nouvel Ordre Mondial (N.O.M.) a fait croire aux vertus du « Subventionnisme Mondialisant » (S.M. in short). J’utilise le terme « Subventionnisme Mondialisant » (S.M.) car tout dissident à cette doctrine d’un genre nouveau est alors dé socialisé, puis redressé , re conditionné en hôpital: Le dissident au Suventionnisme Mondialisant (S.M.) est considéré alors comme un malade mental par les théocrates du Subventionnisme Mondialiste (S.M.). Voici donc mon message à l’attention des grands prêtres du S.M.: From time to time, just wash your brain; And feed your soul with few good spiritual things:

    Beware: Chemistry and medical drugs are not the key to cure pains caused by poverty. Even if it brings a lot of money to your medicine men and so said « Social Security » system (S.S. system in short french). Subventionnism is not the key to heaven gates neither: Give a man a fish and you feed him for a day. Teach a man to fish and you feed him for a lifetime. SIMPLY GIVE PEOPLE PAID JOBS AND LOW TAXES TO COMPANIES ! STOP RAISING HUDGE TAXES TO FEED UP YOU SUBVENTIONNISM THEOCRACY !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 873 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :