Gabriele Adinolfi

La voie européenne. Entretien de fond avec Gabriele Adinolfi sur la perspective d’une Europe alternative face au nouvel ordre mondial. Nous conseillons vivement cet entretien de fond qui fera nécessairement et sainement polémique. Comme toujours avec Gabriele Adinolfi, s’exprime ici une pensée juste, droite et toujours en avant-garde. A la fois futuriste et intemporelle. A la fois futuriste et reliée à ce qui ne passe pas : la Tradition.
Une pensée réellement traditionaliste-révolutionnaire. Un entretien de fond à voir et revoir et à faire partager.

Entretien réalisé fin janvier au lendemain du jour de colère dans les anciens locaux de Méridien Zéro avant leur incendie criminel. Nous insistons donc aussi sur son aspect « historique ». Effectivement, alors que tout est fait pour asphyxier lentement nos contemporains dans les loisirs et l’abrutissement sous culturel, nous savons, nous, que nous sommes en guerre. Une guerre occulte et souterraine bien souvent, comme l’incendie des locaux de Méridien Zéro en a apporté la preuve récemment. Preuve aussi de la pertinence du travail accompli par les animateurs de Méridien Zéro et du réseau M.A.S. Nous apportons encore ici tout notre soutien à nos camarades du MAS et de MZ.

Cet entretien est donc le dernier filmé dans les locaux même de Méridien Zéro. Nous le mettons en ligne avec une certaine émotion. Nous le mettons aussi en ligne comme démonstration que notre tâche ne s’arrêtera pas de si tôt et comme symbole de notre détermination de lutte et de victoire. Nous savons que notre tache nous dépasse et nous oblige tous. Mais nous, cœurs d’Empire, qui peut nous nuire ? Qui contra nos ?

Les Non-Alignés

sep2

L’Histoire, ça se brusque : 

livre_putsch

Rédigé par Dissidence Française

www.la-dissidence.org

(3 commentaires)

  1. 8 Je partage toute l’analyse de Monsieur Adinolfi. Je trouve la pensée de Monsieur Adinolfi très profonde et fine. Cette homme à aussi toute l’écoute courtoise de l’Italie courtoise.

    Cependant je ne partage PAS sa conclusion sur la massification européène et ce pour trois raisons simples:

    1- La Suisse n’en fait pas partie et s’en sort toujours mieux que les autres pays de l’Europe géographique.

    2- Il n’est pas utile de s’enfermer dans une nouvelle prison administrative, même plus grande: Il n’est pas utile de créer un autre cancer administratif avec une taille encore plus importante: La vie, les échanges, notre capacité à évoluer ne provient pas de l’administration mais de la santé mentale et physique des forces vive du pays.

    3- Pour la troisième raison, je laisserai parler Je laisserai parler en mon nom un homme reconnu pour sa morale:

    « Une grenouille vit un boeuf Qui lui sembla de belle taille. Elle, qui n’était pas grosse en tout comme un oeuf, Envieuse, s’étend, et s’enfle, et se travaille, Pour égaler l’animal en grosseur. Disant :  » Regardez bien ma soeur; Est-ce assez ? dites-moi; n’y suis-je point encore ? Nenni. – M’y voici donc ? – Point du tout. M’y voilà ? Vous n’en approchez point  » La chétive pécore. S’enfla si bien qu’elle creva. Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages: Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs, Tout petit prince a des ambassadeurs, Tout marquis veut avoir des pages. »
    – Jean de la Fontaine, 8 août 1621 + 13 avril 1695

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s