Students of the special military school of Saint-Cyr take part in the traditional Bastille Day military parade in Paris

Bien. Ou plutôt mal. Les « gens intelligents et responsables » ont décidé d’agir, par exemple en réformant Saint-Cyr. C’est vrai, cette école fonctionne, forme des officiers qui donnent satisfaction à tous, réussit à de diversifier. Ça fonctionne, donc il faut réformer. Logique imparable. La « cause première », si je comprends bien les débats, consiste à « rentabiliser ». Vous comprenez, une école qui forme 120 officiers par an (on oublie au passage de mentionner tous les autres officiers qui sont formés à Saint-Cyr), ça coûte cher. Ce n’est pas rentable (l’école nationale supérieure de police a des promos de 40, au fait). Donc il faut « faire quelque chose ». C’est ce qu’on explique à l’Assemblée Nationale comme le signale le site de la Saint-Cyrienne.

Le quelque chose, c’est « augmenter les volumes ». Quand on est contrôleur, on pense qu’il faut parler en termes d’efficience, ce genre de trucs qui font bien dans le civil. Du coup on imagine qu’il faut recruter un plus grand volume d’élèves et en envoyer la moitié dans le civil à l’issue de la scolarité. Car n’est-ce pas, Saint-Cyr est une école d’ingénieur et on manque d’ingénieurs.

Ben non, Monsieur le contrôleur général, Saint-Cyr est une école d’officier. C’est marqué à l’entrée. Son vrai nom, c’est École Spéciale Militaire. C’est donc à la fois Spécial et Militaire. Si, c’est marqué dessus. Il n’y a pas marqué « central » ou polytechnique » ou « arts et métiers » ou « supaéro » ou ce genre de trucs. Spécial, et militaire.

On pourrait en rire s’il n’y avait eu ce décret publié le 18 juillet, lui aussi signalé par la Saint-Cyrienne.

Par le biais de convention avec d’autres établissement, il s’agit donc d’accueillir des volontaires qui en fait n’auront pas vocation à servir dans les armées (comme rappelé dans l’article 1) mais qui pourront bénéficier du « diplôme militaire de l’ESM » comme précisé dans l’article 6 qui organise les modalités dérogatoires à l’article 1.

Bref, monsieur le contrôleur n’a pas perdu son temps entre son entretien du 24 juin et son décret du 18 juillet.

Ce billet au cœur de l’été a deux ambitions :

  • signaler l’existence de cette « réforme »
  • donner le temps à qui de droit pour déposer un recours en illégalité dans les deux mois, c’est-à-dire avant le 17 septembre, devant le Conseil d’État, en trouvant des arguments de fond et de forme pour pouvoir plaider sur les deux registres. On aura toujours le temps de discuter après mais ce recours est bien évidemment suspensif et empêche le « fait acquis ».

En ce centenaire de 14, je relisais l’ouvrage du colonel Camus sur « L’histoire des Saint-Cyriens » et notamment les passages portant sur cette période. Le casoar et les gants blancs n’existent que par le feu. Peut-être est-ce à la portée d’un gestionnaire…

O. Kempf

Source : Egeablog.net

sep2

Conseil de lecture : 

livre_putsch

Rédigé par Dissidence Française

www.la-dissidence.org

(3 commentaires)

  1. Courrier des lecteurs E&R
    Lettre de Saint Cyr

    Publié le : vendredi 8 août
    Mots-clés : Défense; France; Nationalisme

    Cher monsieur Soral,

    Avant toute chose, merci. Merci pour l’espoir que vous insufflez aux jeunes que nous sommes.

    Nous incarnons une jeunesse un peu particulière, parce que nous avons fait le choix des armes, par idéal d’une certaine vision de la France. Nous avons suivi notre formation d’officiers à l’École spéciale militaire de Saint Cyr (c’est pourquoi vous trouverez joint à cette lettre ce petit « Casoar » sur lequel nous reviendrons). Jeunes officiers, nous avons ressenti une immense fierté d’intégrer cette École, vieille de plus de deux cent ans, et qui a vu passer des noms illustres : de Charles de Foucault à Tom Morel, de Lyautey à de Gaulle… Des noms qui incarnent la grandeur, le courage et le dévouement.

    Nous sommes sortis depuis quelques années de cette belle École et avons découvert avec stupeur l’état de délabrement dans lequel notre armée est plongée. Délabrement matériel, humain mais aussi moral. Grâce à vos analyses, que nous suivons avec assiduité, nous avons obtenu les clés de compréhension de cette situation désastreuse (mise en lambeaux de la souveraineté française, etc.) et de notre contexte général (mise en exergue des tensions communautaires, etc.).

    Cette lettre n’a pas pour but de reprendre ce que vous vous escrimez à nous répéter depuis des années, mais nous voulions cependant faire entendre la voix qui est la nôtre. Nous sommes de fait issus d’un milieu dit favorisé, et évoluant dans un monde plutôt traditionnel où les schémas de pensées sont assez figés. Néanmoins, adhérant à la nécessité impérieuse d’une Réconciliation Nationale, nous avons pu dépasser ces schémas, voire à notre humble niveau essayer de les faire évoluer autour de nous.

    Veuillez trouver avec ce courrier un cadeau qui revêt pour nous une importance particulière. Le Casoar, attribut traditionnel de Saint Cyr, est en fait formé de deux parties : le « shako » qui constitue la partie coiffe, et le « casoar » à proprement parler (les plumes rouges et blanches) qui est très lourd de sens pour nous. Il représente le « panache », c’est-à-dire l’insolente élégance devant le danger, devant l’oppression, voire même devant la mort. Et c’est pourquoi il nous paraissait important de vous remettre cette miniature artisanale, confectionnée avec exactement les mêmes matériaux que les grandeur nature.

    Par cette lettre, nous voulions simplement vous témoigner qu’à l’autre bout du spectre social, vos écrits, vos conférences et vos publications trouvent aussi un écho favorable. Et de manière croissante.

    En espérant répondre présents le jour où il le faudra.

    Chic à Cyr !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s