voituresincendiees

À Halluin, la rue des Frères-Baert porte encore les stigmates des incidents qui se sont déroulés le week-end dernier. Sept véhicules sont partis en flammes dans la nuit de samedi à dimanche. Ce qui porte à 21 le nombre de voitures incendiées depuis deux semaines dans cette commune nordiste frontalière avec la Belgique. Dans le quartier de la Rouge Porte, où tout le monde se connaît, on ne parle que de ça. «C’était l’apocalypse, raconte Sandrine, 38 ans. Depuis, nos jumelles de 11 ans ont peur et dorment dans le même lit.» Il ne reste plus rien d’une des deux voitures de la famille.

(…)

Dans la nuit de samedi à dimanche, le double vitrage de sa fenêtre s’est fendu sous la chaleur des flammes. Son voisin admet qu’il est «sur ses gardes», et qu’il en a «ras-le-bol». «Jusqu’au jour où quelqu’un flinguera un autre parce qu’il touchera à sa voiture», s’inquiète-t-il. «Les gens ont le sentiment d’être abandonnés, souligne le maire UMP, Gustave Dassonville. Le risque, c’est que les habitants se radicalisent: ils me disent qu’ils ne vont plus payer leurs impôts, qu’ils vont se faire justice eux-mêmes…»Dans son courrier adressé à François Hollande, le maire va jusqu’à évoquer «un début de guérilla urbaine». «Pendant que vous faites la police en Irak ou en Syrie, ça brûle chez nous, sans que ça ait l’air d’émouvoir votre gouvernement», écrit-il, avant de peindre la scène de la nuit du 13 au 14 septembre: «On se serait cru à Beyrouth.» «C’est le devoir d’un maire de faire remonter les choses avant qu’il ne soit trop tard», estime Gustave Dassonville, et si les images sont fortes, c’est pour avoir, peut-être, la chance d’obtenir une réponse: «Je suis lucide, je sais qu’il n’y a pas qu’Halluin.» Pour lui, il faudrait plus de policiers, mais aussi plus de caméras de vidéosurveillance. Il veut en doubler le nombre dans sa commune durant son mandat. Il y a quelques années, la commune mi-urbaine mi-rurale, avait l’image d’un «havre de paix». Pour son maire, elle est «en train de devenir Roubaix».

Source : LeFigaro.fr

sep2

Conseil de lecture : 

livre_putsch

Rédigé par Dissidence Française

www.la-dissidence.org

(2 commentaires)

  1. Rires: Ecrire à un élu c’est un peu comme écrire au père noël. Sauf que là c’est le père noël qui reçoit les cadeaux payés par les têtes blondes. Une chance que le mandataire ne se fasse pas traîter de fachiste réactionnaire avec sa lettre ouverte au père noël !

    Guérilla urbaine ? Il fait de la peine avec ses 20 voitures brulées ce p’tit mairaillon: En 2004 ou 2005 il y avait entre 400 et 600 voitures de brulées chaque jour pendant 6 mois en ( F)rance, faites le calcul de la perte totale pour les français, et personne n’avait le droit de dire quoi que ce soit sous peine de se faire traiter de « facho réac »…

    Alors, vous pensez ! Ce mairaillon, ce provincial, va se faire moquer à Paris avec ses 19 voitures et demi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s