fronde

Signe d’une exaspération liée à la crise et à la pression fiscale en France, les centres des impôts sont aujourd’hui pris pour cible. Depuis septembre, les actes de vandalisme contre ces services se multiplient sur tout le territoire. Mais, fait nouveau, la violence est aujourd’hui montée d’un cran. On ne se contente plus du traditionnel dépôt de fumier devant les portes ou du «lâcher» de cochons dans les bureaux. Désormais, on brûle les locaux. Des destructions hautement symboliques au retentissement plus fort et qui revêtent une qualification criminelle.

L’incendie le plus spectaculaire est celui du centre de Morlaix (Finistère) le 19 septembre. Dans la soirée, des légumiers en colère manifestant contre les réglementations administratives et fiscales avaient fait partir en fumée le centre des impôts. « Les locaux sont détruits et les employés sont répartis sur plusieurs sites. On est choqués », indique Hélène Fauvel, secrétaire général de FO-DGFIP.

Quelques jours plus tard, dans le Morbihan, un autre établissement a été pris pour cible. Le ou les auteurs ont tenté de détruire le centre des impôts de Questembert avec des pneumatiques enflammés entassés devant la porte d’entrée. L’incendie a été revendiqué par l’ARB, l’Argade résistance bretonne, un groupuscule indépendantiste. Le même sigle qui avait été découvert, quelques jours plus tôt, sur la façade d’un autre centre des finances publiques, celui de Pont-l’Abbé, situé à une centaine de kilomètres.

Ces saccages ou ces tentatives revêtiraient un aspect moins inquiétant s’ils étaient circonscrits à cette seule région. Mais la violence se répand et la Savoie est aussi touchée. Le centre des impôts d’Albertville a été en partie endommagé par un incendie en début de semaine. Début septembre, à moins de 30 kilomètres de là, le centre de Moutiers a failli aussi partir en fumée. Dans le même temps, les centres de Sarrebourg en Moselle et de Balma en Haute-Garonne ont reçu leur lot habituel de fumier…

«Autant d’attaques en si peu de temps, c’est véritablement inquiétant», souligne Richard Marin, secrétaire général du syndicat FSU Finances, en rappelant toutefois que les premières attaques ont démarré en début de cette année. En janvier, une charge explosive avait été déposée contre la façade du centre des impôts d’Aix-en-Provence. Des centres en Corse ont aussi été endommagés.

Lire la suite sur LeFigaro.fr

sep2

Conseil de lecture :

livre_putsch

Rédigé par Dissidence Française

www.la-dissidence.org

(7 commentaires)

  1. Stupéfaits du drame franco-allemand-belge et devant le spéctacle des bouffes parisiennes et fiscales, la jeunesse de la « zone libre », c’est à dire la jeunesse hors ué, réagit pacifiquement à toute cette agitation grotesque:

    Dieu protège la « zone libre » : Un pour tous! Tous pour un !

  2. EN ce qui concerne les impôt, non seulement cela ne me choque,pas et J’espère voir d’immenses brasiers dans les temps a venir; pourquoi ce raquet?si ce n’est pour « péter » nos fondements par la venue accompagné d’aide massive à ces taupes antipathiques.

    1. Bonjour itzkovitz
      Moi aussi, nous aussi , comme de plus en plus de Français exaspérés de ne pas être écouté, méprisés avec la censure qui s’accompagne partout.
      J’ai 61 ans ,
      Même dans nos campagnes la colère est à son comble.
      Je pense qu’une étincelle mise sur le  » tonneau » et ça va pêter grâve.

      Ceux qui gouvernent hélas pensent que tout rentrera dans l’ordre aprés quelque jours comme en grêce , espagne etc..
      C’est mal connaître le peuple Français.
      Ce sera l’effet mercure, car .inconsciemment le peuple se sent déja uni par la révolte et le désire de virer tous ces malpropres ( poli) et de C…
      Papi

  3. Bonjour à tous,
    Enfin un Forum sérieux avec des gens qui osent lever le voile pour bientôt affronter cet immense mensonge de ces systèmes iniques et grotestes que les Nous les Français subissons depuis trop longtemps.
    La parole est de retour,
    Je vais humblement faire circuler à bon nombre d’amis, famille etc pour vous faire connaitre.
    Bon courage , les dés sont jetés.
    Papi Flic (61 ans)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s