remigration-1

Ceux qui se présentent comme « patriotes français » et sont d’origines extra-européennes restent presque toujours dans la minimisation sur l’immigration.

La rengaine est toujours la même et se résume ainsi : « regardez ailleurs ».

La cause en est simple, ils sont gênés par ce sujet du fait de leurs origines et ces origines leur feront accepter ce que nous ne pourrons jamais admettre.

C’est ainsi que se forment les peuples.

Lorsqu’un stress suffisant engagera les européens à se défendre, ceux qui voulaient s’assimiler seront-ils « conducteurs » de ce stress vital, ou au contraire des « isolants » ?

Dans le second cas, ils seront une cause de la mort du peuple qu’ils prétendent aimer, ou seront assimilés à l’ennemi.

Laurent Ozon

sep2

Rédigé par Dissidence Française

www.la-dissidence.org

6 commentaires

  1. « Mes frères, je ne vous conseille pas l’amour du prochain, je vous
    conseille l’amour du plus lointain. » (*)
    – Friedrich Nietzsche (Ainsi parlait Zarathoustra)

    (*) L’amour du lointain et non l’amour de l’assimilation, de la dilution de l’être: Nous pouvons aimer le lointain pour y découvrir son charme et sa différence EN RESPECTANT LES US ET COUTUMES LOCALES, puis rentrer chez soi. Inutile pour voyager de changer de nationalité ou bien encore de détruire toute forme de nationalité (sic!). Il est bien plus sensé de partir quelques temps se revivifier à d’autres sources, EN RESPECTANT LES US ET COUTUMES LOCALES. Puis rentrer à la maison.

    Quant à cette volonté de nation monde (!) Mon Dieu quelle abomination alienante !

  2. En d’autres termes encore, plus les plus abrutis des assimilationnistes et autres adeptes du « new world order » et de cette monstruosité qu’est le globalisme:

    Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
    Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
    Et puis est retourné, plein d’usage et raison,
    Vivre entre ses parents le reste de son âge !

    Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
    Fumer la cheminée, et en quelle saison
    Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
    Qui m’est une province, et beaucoup davantage ?

    Plus me plaît le séjour qu’ont bâti mes aïeux,
    Que des palais Romains le front audacieux,
    Plus que le marbre dur me plaît l’ardoise fine :

    Plus mon Loire gaulois, que le Tibre latin,
    Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
    Et plus que l’air marin la doulceur angevine.

    – Joachim DU BELLAY

  3. Bonjour Stéphane, moi aussi je n’en peux plus mais je reste ici car je veux retrouver ma France et ne plus mettre entre parenthèses aucune de ses lettres de noblesse !

  4. Bonjour Patrice,

    Je vous comprends.

    Permettez-moi cette boutade, cette pirouette: Personnellement je n’ai jamais été très fort en lettres: Nul pour ainsi dire en lettres. Je suis dyslexique depuis mon tout jeune âge 😉 et ma déformation professionnelle n’a certes pas arrangé les choses.

    Mais grâce à la Dissidence Française je me bats chaque jour contre cette lacune impardonnable en écrivant quelques lignes chaque jour: La Dissidence Française m’aura donc donné envie de faire un voeux pour 2015: Corriger cette dyslexie flemmarde en relisant mes commentaires avant que de ne les publier. Un grand merci à la Dissidence Française pour me permettre cette cure aurtografic.

    Un honneur que de vous compter parmi nous, Patrice.

  5. Bonsoir Stéphane,
    Je vous comprends également et même si nos actions sont le plus souvent isolées et individuelles, il est heureux qu’on puisse dorénavant profiter d’un contact internet pour redonner courage à un compagnon et le ramener au « séjour qu’ont bâti nos aïeux » !
    Je vous retourne volontiers le compliment sur l’honneur car plus que la colère ou le désarroi, c’est lui qui nous guide tous jusqu’à la Dissidence Française ! …
    Chaleureusement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s