Capture d’écran 2014-12-30 à 17.15.27

Monsieur le Président de la République,

Il n’est pas fréquent qu’un général s’adresse au président pour exprimer son inquiétude et sa crainte pour l’avenir de la nation française. Mais au lendemain de l’inauguration du musée de l’immigration, je souhaiterais vous faire part de mon désaccord – probablement commun à beaucoup de Français – sur l’esprit d’une partie de votre discours prononcé à cette occasion.

Vous y fustigez en effet, ceux qui agitent la peur d’une « dislocation » de la France. Vous y dénoncez un « sentiment de dépossession, entretenu avec malice sinon avec malignité » soulignant – à juste titre – qu’un Français sur quatre est issu de l’immigration et insistant – toujours à juste titre – sur la nécessité de rappeler aux Français d’où ils viennent et quelles sont les valeurs qu’ils portent. Vous vous déclarez, à nouveau, favorable au droit de vote des étrangers en affirmant que « rien ne peut se faire sans une révision de la Constitution, ce qui suppose une majorité des 3/5 au Parlement » et appelez, pour y parvenir, les forces républicaines à prendre leurs responsabilités.

Vous permettrez qu’après avoir servi l’État et la Nation sous l’uniforme pendant une quarantaine d’années, le citoyen engagé que je suis, attentif aux évolutions du monde et soucieux des intérêts de la France et de son peuple, ne militant dans aucun parti politique car attaché à sa liberté de pensée et d’expression, vous porte respectueusement la contradiction.

Tout d’abord, il n’est pas exact de dire que rien ne peut se faire sans une révision de la Constitution. En effet, cette dernière prévoit en son article 89 une seconde possibilité, à savoir le référendum. Encore faudrait-il que nos gouvernants successifs cessent de considérer le référendum comme un plébiscite ou pire, que subodorant le résultat contraire à leurs vœux ils ne l’utilisent pas estimant que le peuple n’a pas son mot à dire sur des sujets qui concernent pourtant son avenir. Et sur le droit de vote des étrangers extracommunautaires, pour des raisons évidentes mais que vous ne souhaitez pas évoquer, le peuple a son mot à dire. Il est même souverain en dernier ressort. Ne pas le consulter dans un cas aussi essentiel, c’est simplement le mépriser, ce qui n’est pas de nature à privilégier la sérénité. Les conséquences d’un tel mépris, dont le peuple est habitué depuis longtemps, sont désastreuses et funestes sur le fonctionnement de notre démocratie. Car, frustrés et impuissants mais furieux, les citoyens ont de plus en plus tendance, devant ce qu’ils considèrent comme du laxisme, un manque de courage, un déni de réalité et donc un renoncement de la part de leurs responsables politiques, à vouloir se venger soit en boycottant l’isoloir, soit en donnant leur voix à ceux qui ont affiché clairement une stratégie qui vise à violer intentionnellement et sans ambiguïté le politiquement correct. Et au bout du compte, lorsque la réalité est ignorée et occultée de façon si peu responsable et pendant si longtemps, les conséquences d’une telle dérive sont incalculables et imprévisibles. Car on fait savoir depuis trop longtemps aux citoyens que leur avis n’a aucune importance. Mais il arrive un moment où un peuple éduqué dans l’idée démocratique, cependant las d’être ignoré par ses élites, pourrait exiger d’être écouté. 

Cela dit, j’approuve totalement votre propos lorsque vous insistez sur la nécessité de rappeler aux Français d’où ils viennent et les valeurs qu’ils portent, mais à condition de ne pas considérer que l’histoire de France commence avec la Révolution française et de ne pas accepter le délire de certains, arrivés récemment dans notre pays, qui estiment que l’histoire commence avec euxLa France est un vieux pays qui a une histoire de deux mille ans et qui est depuis quinze siècles un pays catholique même si la sécularisation est passée par là. Elle possède donc un héritage historique, spirituel et culturel qui a fait ce qu’elle est et que nous avons à défendre, à faire fructifier et à transmettre.

En vous écoutant, certains de vos propos provoquent une incompréhension qui interpelle naturellement les citoyens. En effet, qui contesterait que la richesse de l’héritage légué par les migrants au fil du temps fasse partie de l’identité française ? La réponse est claire : personne. Personne, pour une simple et bonne raison, c’est que ces migrants, dont nombre d’entre nous sont les descendants, n’ont pas été intégrés mais se sont intégrés et ont été assimilés dès la deuxième génération.

Mais alors, où est le problème ? Pourquoi est-il si difficile aujourd’hui de parler de l’immigration, sujet devenu tabou ? Pourquoi certains de nos concitoyens ne se sentent-ils plus chez eux ? Pourquoi est-on dorénavant abreuvé sans cesse de termes comme laïcité ou vivre-ensemble qui n’avaient jusqu’à récemment pas besoin d’être évoqués tant ces principes étaient vécus par les citoyens presque sans le savoir, comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir ? Leur usage répétitif et intempestif ne constitue-t-il pas, en fait, un aveu de reconnaissance d’un véritable problème qui se pose aujourd’hui pour l’unité de la nation ?

La réponse est simple mais, comme d’autres, vous ne voulez pas l’évoquer : l’immigration que la France a connue jusqu’au milieu des années 1970 était d’origine européenne, donc de culture commune nourrie par l’héritage chrétien qui est le trésor non seulement des chrétiens mais de toute l’Europe, ce qui a facilité l’assimilation dès la deuxième génération. En revanche, l’immigration que notre pays subit depuis l’adoption de mesures comme le regroupement familial, puis les régularisations massives de clandestins de 1981 et 1997, mais également celles effectuées régulièrement (au moins 30 000 par an) – sachant que qui dit régularisation, dit regroupement familial dans la foulée – est de nature totalement différente par sa culture modelée par l’islam. Cet islam qui ne connaît que les droits de Dieu et ne reconnaît pas, de fait, la séparation du pouvoir spirituel et du pouvoir temporel ni, par voie de conséquence, les droits de l’Homme. Cela conduit inévitablement à des situations non seulement insupportables et mal vécues par nos concitoyens mais qui deviennent dangereuses pour l’avenir. Et alors que déjà en 1981, M. Georges Marchais (personnage plutôt positionné à gauche sur l’échiquier politique, vous en conviendrez) tirait la sonnette d’alarme avec sa lettre – plus que jamais d’actualité – adressée au recteur de la Mosquée de Paris et publiée le 16 janvier dans le journal L’Humanité (*), nos gouvernants n’ont, depuis, toujours rien changé, fermant les yeux sur un sujet pourtant capital pour l’avenir de la nation. Il n’est tout de même pas difficile de comprendre (l’actualité quotidienne nous le démontre) que sous les coups de boutoir d’une radicalisation des esprits d’une partie de cette immigration nous courrons au-devant de lendemains douloureux car sa culture n’est pas celle de notre conception chrétienne de la liberté, de la dignité et du respect de la personne humaine et de la distinction des pouvoirs. Des valeurs universelles léguées par notre civilisation gréco-romaine et chrétienne, celles de nos racines : Athènes, Rome et Jérusalem. Vous avez donc raison, il faut rappeler aux Français d’où ils viennent. Cela permet ainsi de mettre en évidence le fossé qui existe entre les valeurs que porte et promeut la France et celles revendiquées par une partie de plus en plus importante de ceux qui se réclament de l’islam et de mieux comprendre les réactions de nos concitoyens que vous considérez à tort comme un repli sur soi, un rejet de l’autre qui serait marqué par « un sentiment de dépossession, entretenu avec malice sinon avec malignité ». Nos concitoyens sont simplement lucides et consternés devant un tel manque de clairvoyance.

Car il faut également écouter certains responsables religieux musulmans, sur notre propre sol, qui ne sont d’ailleurs nullement inquiétés par les pouvoirs publics : « Dans l’islam la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté » – « L’assimilation suppose que les populations islamiques se fondent à terme dans la population. Ceci est exclu car cela signifie l’abandon de la loi islamique […] Il n’y aura pas de dérogation à cette règle. »

Leur message est clair et appliqué par leurs fidèles. Le nier ou vouloir l’occulter est faire preuve de déni de réalité et compromettre ainsi l’avenir. D’ailleurs, pourquoi nos parlementaires ont-ils été conduits à voter une loi sur l’interdiction du port du voile à l’école ? Pourquoi une loi sur l’interdiction de la burqa ? Pourquoi une charte sur la laïcité dans les écoles ? C’est bien la preuve que l’islam pose problème à nos sociétés européennes et que ces différences de comportement ne sont pas, comme certains voudraient nous le faire croire, le produit de contextes sociaux made in France mais bien importés par une culture incompatible avec nos traditions et notre mode de vie. 

Le cardinal De Richelieu affirmait que « la politique consiste à rendre possible ce qui est nécessaire ». Et ce qui est nécessaire aujourd’hui c’est la refondation urgente de notre politique sur l’immigration et l’application ferme de nos lois. Au lieu de cela, vous affirmez à nouveau la nécessité d’accorder le droit de vote (et d’éligibilité) aux étrangers extracommunautaires, en vous gardant bien de demander son avis au peuple. Il faut bien que vous compreniez que l’instauration d’un tel droit mènerait indubitablement à l’émergence d’une société biculturelle qui ne pourra que se déchirer car conduisant vers la libanisation de notre pays et donc, à terme, vers la guerre civile.

Car en adoptant une telle mesure, à un moment où l’intégration ne fonctionne plus sous l’effet du nombre, il n’est pas difficile de comprendre que des groupes de pression se mettront inévitablement en place pour chercher à imposer encore plus leurs revendications. Comment ne pas comprendre que nos valeurs, nos principes de vie, nos relations seront profondément affectées si des millions d’étrangers originaires d’Afrique et du Maghreb ont leur mot à dire sur la vie quotidienne de la cité ? Comment ne pas comprendre que c’est ouvrir un boulevard aux partisans du communautarisme, qui plus est un communautarisme dorénavant agressif et vindicatif ? Il semble que le bon sens ne soit pas une qualité répandue chez nos responsables politiques. Pourtant, l’une des tâches nobles du politique est de maintenir et entretenir l’unité de la Nation laquelle ne peut exister qu’à la condition que la société possède un minimum de cohérence interne. Il serait donc temps non seulement de cesser d’accepter mais de revenir sur cette multitude d’accommodements sans fin imposés en fait à la société française alors que c’est à celui qui est accueilli de s’adapter à sa nouvelle vie et non pas à celui qui le reçoit. Car en acceptant ces dérives, nos responsables politiques encouragent la surenchère avec des revendications inacceptables et insupportables qui ont conduit, entre autres – c’est tout de même ahurissant – à introduire des méthodes barbares dans l’abattage des animaux contraires à nos traditions et aux principes d’une société civilisée, ou à ce que nos lois ne soient pas appliquées partout car non acceptées par certains.

C’est ainsi qu’une crise identitaire est imposée à notre nation, car c’est bien de cela dont il s’agit. Elle n’aurait jamais dû se produire si nos responsables politiques avaient œuvré, et ce, depuis une quarantaine d’années, pour le bien commun et dans l’intérêt de la Nation.Et le bon sens voudrait que l’on rappelle ou que l’on apprenne à cette immigration extra-européenne que la misère dans laquelle elle vivait avant de rejoindre notre pays est en grande partie la conséquence de sa culture fermée à la connaissance et au progrès. La suite logique est qu’elle doit en prendre conscience et décider de s’intégrer à la société qui l’a accueillie et qui lui offre des conditions de vie enfin décentes. Elle doit se fondre dans la masse, comme d’autres l’ont fait, pour réussir sa nouvelle vie et donner à ses enfants des perspectives de réussite dans une nouvelle culture qu’elle doit progressivement adopter pour y inscrire sa descendance. Et celui qui refuse ce pacte, n’a pas sa place chez nous. Encore faudrait-il que l’école abandonne un système insensé et suicidaire qu’elle applique et maintient depuis une quarantaine d’années et qui constitue un frein puissant à l’intégration des jeunes immigrés malgré les avis successifs émis par le Haut Conseil à l’Intégration et curieusement ignorés. C’est ainsi que notre école prépare des lendemains qui seront difficiles avec la violence comme seul outil d’expression. Mais, on l’a bien compris, le problème que pose cette immigration n’est pas tant le pays d’origine que la culture qui la réunit. Cette dernière est modelée par l’islam qui est, il faut bien l’admettre, incompatible avec nos sociétés européennes démocratiques. D’ailleurs, ces immigrants et même leurs enfants nés dans notre pays et appelés à devenir français à 18 ans par le droit du sol (90.000 chaque année), restent viscéralement très attachés à la nationalité du pays d’origine et à leur religion à laquelle ils font allégeance pour la plupart. Et les premiers résultats d’une telle politique suicidaire menée par l’Éducation nationale se sont concrétisés avec les émeutes que le pays a connues en fin d’année 2005. Elles se reproduiront. Une dizaine d’années plus tard, les choses se sont aggravées avec les bombes à retardement que représentent les Merah, Nemmouche, Kelkhal, et autres djihadistes dans nos cités dont les rangs ne cessent de croître pour atteindre aujourd’hui, il faut être lucide, plusieurs milliers d’individus potentiellement dangereux. Comment interpréter le sondage d’ICM Research qui révèle que 27% des 18 à 24 ans et 22% des 25 à 34 ans dans notre pays ont une opinion favorable à l’État islamique ? Cela ne doit-il pas interpeller nos responsables politiques et les amener à en tirer les conséquences en révisant leur vision idyllique et angélique de cette « France rêvée de 2025 » qui risque de tourner au cauchemar ? Gouverner, n’est-ce pas prévoir ?

Alors une question lancinante taraude les citoyens fidèles à leurs racines et attachés aux valeurs qui ont fait la France : combien d’immigrés de culture différente une société peut-elle accueillir sans rompre son équilibre identitaire, sans mettre en péril son identité et donc son unité ? Pouvez-vous admettre que les citoyens ne comprennent pas l’intérêt qu’il y a à favoriser une mutation de notre identité à marche forcée en accueillant toujours plus d’immigrés de culture différente, voire hostile à la nôtre, qui plus est alors que d’un simple point de vue financier notre pays ne peut plus se le permettre ? C’est une simple question de bon sens et non pas une réaction xénophobe qui serait « entretenue avec malice et malignité ».

Il est vrai que dans notre pays, depuis plusieurs années, la bienpensance et le politiquement correct règnent dans la tête de la plupart de nos responsables politiques ainsi qu’au sein d’une grande partie de nos médias incapables de traiter les faits avec objectivité mais en revanche prompts à se comporter en procureurs et en juges à l’égard de ceux qui tentent d’alerter sur les dangers qui guettent notre pays en sonnant le tocsin. Le cas de l’éviction du journaliste/écrivain Éric Zemmour par une chaîne de télévision est symptomatique de cette attitude qui s’apparente à du terrorisme intellectuel. Mais Chamfort n’avait-il pas affirmé : « En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin » ?

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.

Général (2s) Antoine Martinez

Source : Médias Presse Infos

sep2

Conseil de lecture :

livre_putsch

Rédigé par Dissidence Française

www.la-dissidence.org

184 commentaires

  1. Tour d’abord je ne peux que dire qu’un mot « Respect »

    Voilà un Général qui ose dire et écrire tout haut ce que la plupart ne veule dire. Tout ce que j’espère c’est que cette lettre soit lue, que notre Président qui ne voit que par les étrangers (Il vise son deuxième mandats) pour gagner des voix sorte de sa bulle et ouvre grand les yeux.
    Le vote des étrangers, le peuple doit donner son avis. Un référendum doit être mis en place. Le président n’a pas à décider pour le peuple, on a l’impression dans ce pays que nous nous dirigeons vers un régime de dictature.

    Si rien ne se fait, si personne ne bouge nous allons droit vers une guerre de religion. Le Français Catholique en a marre de supporter le musulman, qui compte petit à petit s’approprier le pouvoir et installer la charia. Le jour où on essayera de relever la tête, elle tombera sous le coup du sabre.

    Nos églises tombent en ruine, on les fait détruire sous prétexte que ça revient cher et l’état débloque des fonds pour la constructions de mosquée que l’on voit sortir de terre comme des champignons. Il y a de nombreux endroits où un Français ne peut plus rentrer sans se faire injurier ou tabasser. Sur Paris, de nombreux arrondissement ne sont plus contrôlés que par les musulmans. Qu’attendons nous pour remédier à cette situation.

    Merci Mon Général pour cette FRANCHISE et oser mettre sur papier ce que la plupart des citoyens Français crient haut et fort depuis déjà bien longtemps. Nous devons défendre cette cause pour la mémoire de nos aïeux qui se sont révoltés et qui on fait couler le sang pour que nous puissions vivres dans la sérénité…

    1. Mon Général. respect à votre lettre ouverte, qui contient, tout ce qu’un français aime enfin entendre.
      C’est une personne comme la vôtre, qui devrait être au pouvoir. Notre pauvre Général de Gaulle, doit se retourner dans sa tombe, en voyant notre pauvre pays et ce qu’il est devenu.
      On se pleins que nos caisses soient vident, il suffit d’être réaliste, nous qui travaillons remplissons ces caisses, et bon nombre d’étrangers quant à eux, ils viennent dans notre pays terre d’accueil et vivent avec cette argent qui nous avons durement gagner.
      Pour le chômage cela est de même, il suffit de regarder le nombre de personnes inscrites au chômage et qui n’ont nullement envie de travailler et qui font semblant de chercher, ou de faire vivre un ménage. Que dire de ceux aussi qui sont inscrits au chômage et touche le RSA, et ont une micro entreprise.
      Que dire aussi de notre pauvre caisse d’allocation familiale, combien touche des allocations et qui ne devraient pas être dans notre pays, on donne tout aux emmigrés et nous les français on leur refuse leur demande, pu est notre justice dans ce plan là. combien de personnes sont dans la rue et son français.
      Là notre gouvernement ne voit rien.
      De plus ce gouvernement en place, comment peut-il comprendre ce que nous vivons, quant on voit qu’ils sont tous corrompus, et vivent largement au dessus des français moyens. Facile pour eux de dire que nous devons faire des saccrifices, eux qui en plus ne les font pas.
      Mon Généralc’est un homme comme vous qu’il nous faut à la PRESIDENCE.

    2. La lucidité de cet homme impose le respect. Dommage que notre Président et tous les élus de classe politique n’ont pas cette intelligence et cette clairvoyance. Oui respect!

    3. En lisant cette lettre on se sent tout à coup moins seule et cela fait du bien quand à imaginer que les choses vont changer je n’y crois pas malheureusement …..
      Il reste internet pour crier notre désarroi mais pour combien de temps ….
      Merci Général

    4. Respect mon Général !!!

      Moi j aurai juste ajouter que le « Service Militaire » n aurai jamais dut être enlevé mais ça c est la Bêtise de mr Chirac !
      J espère que mR hOLLANDE sais lire !!!

      1. Bonjour, je pense que plus d’un million d’enfants vivent sous le seuil de pauvreté -en FRANCE- ne vaudrait-il pas mieux s’en occuper ? et préparer un futur plus égalitaire ? mon père (18ans dans les ss-marins dont tte la guerre)doit se retourner dans la tombe qu’il n’a pas …. Quant au « Service Militaire »:d’accord!

      1. Jean Ba : je pense qu’on a déjà du vous répondre que c’est tout a fait possible : il suffit de transférer le lien internet sur lequel vous avez cliqué….

    5. Merci, mon Général, pour le courage d’avoir écrit ce que beaucoup pense tout bas.
      J’adhère complètement à votre analyse. C’est vous qui devriez présider notre cher Pays qu’est la France. Qu’elle vive dans la Liberté et la Paix !

    6. pardon pour cette intervention mais vous dites que des quartiers entiers de paris ne sont plus contrôlés que par des musulmans…. êtes vous déjà venus à Paris? Je comprend tout à fait les propos du Général, en revanche les vôtres me paraissent bien rapide en conclusion, peut être emprunté vous certains raccourcis.

      1. Je ne suis pas de Paris mais n’y a T il pas des musulmans faisant ,en grand nombre, la prière dans la rue ? Pour faire ce si il me semble qu’ils ont main mise sur le quartier ! Qu’ils essaient de le faire dans mon village et ils seront vite « deranges » !

  2. Mon Général,
    Veuillez bien accepter mon plus grand respect et ma plus sincère admiration.
    Votre lettre est criante de vérité, en espérant qu’elle fasse ouvrir les yeux et leur coeur de nationaliste, aux personnes qui ont de grands pouvoirs décisionnels.
    Que votre sacrifice ne soit pas inutile.
    Cordialement.

    1. Je suis une grand-mère et arrière grand mére qui tremble àl’idée de voir ses petites filles avec un voile MAIS L’ESPOIR REVIENT MERCI

      1. je suis entièrement d’accord avec vous j’ai mis dernièrement sur face book (je suis corse et le nombre de musulman a triplé sur notre ile) corses reveillez vous ou vos femme et vos filles porteront le voile!!!! mais apparement nos vrais corses n’existent plus!!!!

    2. J’ai publié et commenté l’article dans tous mes réseaux sociaux. Il faut avoir le courage de ses opinions. Personnellement, je ne suis pas un mouton (de Panurge ou autre!).

  3. Entièrement en accord avec votre commentaire pertinent, lucide et clairvoyant que beaucoup de français ont devinés mais il y a un problème:
    c’est que cette politique destructrice pour notre Nation est voulu par les gouvernements qui se sont succédés, poussés par les américains , je préciserais par l’euro-atlantisme.
    Deuxième problème: les paroles c’est bien et vous n’êtes pas le seul dans votre corps de métier à en parler ouvertement au Chef de l’état mais vous êtes avant tout des hommes d’action !
    Alors agissez, donnez le mot d’ordre que le peuple attend ( voir le sondage paru dans le Monde du 3février 2014 qui a fait l’effet d’une bombe. mené par Opinonway et le Centre de Sciences Po, sous le titre: « Baromètre de confiance politique » 50% des français attendent un homme fort au pouvoir qui n’aura pas à se préoccuper du parlement, ni des élection, et souhaitent même que l’armée dirige le pays) et le peuple vous suivra.
    Sinon tout ce que vous pourrez dire finira comme lettre morte !
    N’oubliez pas que cette politique destructive est voulu par cette oligarchie qui est au pouvoir.
     » Oligos= petit nombre Cratie = pouvoir: le pouvoir d’un petit nombre  » c’est dans le système que nous sommes et pas en démocratie  » Démos= peuple, Cratie = pouvoir: le pouvoir par la peuple et pour le peuple , on y est pas du tout.
    Alors agissez car les paroles sont pour les philosophes mais pas pour des hommes comme vous, prenez les commandes, se sera la meilleure chose qui puisse arriver à la France.

    1. Alors toi tu es un gros malin !
      Si je suis d’accord avec la lettre du général parce qu’elle est très bien écrite et réfléchie, ce que tu proposes là est clairement une dictature !!! Ce qui va à l’encontre de ce pour quoi s’est battu la France et donc je pense à l’encontre des idées du général !!

      Benoit

  4. Que votre sacrifice ne soit pas inutile; c’est bien la question immédiate qu’on peut se poser, car les militaires n’ont pas le droit de s’exprimer tous grades confondus; malheureusement je ne vois pas d’autre issue pour ce général qu’une mise au placard (Cf. Denis Favier, directeur général de la gendarmerie nationale).

    Mais, mais, quand on est proche d’une mise à la retraite au sein des armées, alors, tout deviendrais permis…Recevez, Général Martinez, mon plus grand respect. UN RCA.

  5. merci géneral!(je n’utilise pas le « mon »,ayant servi dans la marine)
    si malheureusement nos elus ne comprennaient pas ,et que, comme cela est prévisible,une guerre civile ne devait eclater,je serai heureux de servir sous vos ordres…et de porter haut et fort le drapeau francais,et la culture qui en a ete le berceau!

  6. mon général .
    c’est avec le plus grand respect que je vous ai lu.j’aimerais que tout les français dignes de ce nom lisent cette lettre.
    .tout est criant de vérités que nos gouvernants ne veulent pas écouter.j’ai peur que les français ne réagissent trop tard.
    merci pour votre courage,la France en a bien besoin.

  7. Mon Général,
    C’est avec le plus grand intérêt que j’ai lu votre lettre ouverte. Sachez qu’une très large partie du peuple français vous soutient et vous remercie de la justesse de vos mots, de cette clairvoyance si bien illustrée au travers de ce pli. Nul jusqu’à présent n’avait donné autant corps à ce mal qui ronge notre pays. Je m’incline et salue votre courage pour avoir si bien su mettre « des mots sur les maux ».
    En cette période de trouble identitaire et de crise anti patriotique, il était important qu’une haute autorité militaire comme vous l’êtes, mette le doigt intelligemment sur les dangers que notre patrie, notre culture et tout ce qui fait l’essence même de ce qui caractérise le monde occidental risquent de subir par ce laxisme corrosif dont ont fait preuve trop longtemps les gouvernements successifs de ces quarante dernières années.
    Vous saluant respectueusement
    Je vous prie d’agréer, Mon Général, l’expression de ma haute considération
    Mme Angeli ancien sous officier (B.A 107 )

  8. Vous remerciant du fond du cœur pour cette lettre, aussi réaliste que légitime et surtout nécessaire. Je souhaite que vous obteniez une reponse.
    Cordialement.

  9. Bravo et mes respects mon Général. Vous osez dire tout haut ce que tant de Français pensent, ce que je pense… Mais cela peut-il servir alors que nos politiques ont collé leur oeillères et que rien ne semble atteindre leur cerveau si toutefois ils en ont un…. Un grand merci pour votre courage.

  10. Un grand merci du fond du coeur, mon Général.

    Je pense cependant que cette politique menée par les différents « gouvernements » (gauche comme droite) depuis une quarantaine d’années est voulue et correspond à l’objectif du mondialisme qui, plus ou moins lentement, décompose les pays en les attaquant sur différents fronts (dissolution des valeurs morales, immigration ou « grand remplacement », mis au banc de la religion catholique, etc.).

    La clique des politiciens de tout bord qui nous entraînent vers la déstabilisation profonde de notre pays n’ont que faire de la France : Hollande, Sarkozy, Marine Le Pen (?) et leurs prédécesseurs suivent le même chemin et ne modifieront en rien sa trajectoire. Je crois qu’il faut en avoir conscience, nous, le peuple de France.
    Si un changement s’opère, grâce à des messages comme le vôtre, mon Général, il ne viendra jamais des traîtres actuels qui « nous gouvernent » mais sera généré par d’autres courants, peut-être encore occultes pour le moment… tout du moins, tel est le fond de ma pensée.

    Avec mon plus grand respect.

  11. Mon général,

    Merci du fond du cœur pour ces paroles sages et bienveillantes. Mon lieutenant disait « la connaissance c’est la liberté, l’ignorance c’est l’esclavage ». Par delà vos connaissances, vous avez su montrez du doigt ce qui n’allez pas, tout en appuyant fermement avec de solides anecdotes. Merci également d’avoir pris le temps d’écrire cette lettre malgré votre emploi du temps chargé dû à votre grade.

    Vous saluant respectueusement
    Je vous prie d’agréer, Mon Général, l’expression de ma haute considération

    Mr Charles, ancien sapeur (UIISC1)

  12. Mes respects mon Général,
    La France en déliquescence sur tous les fronts. De plus notre Armée…!
    La France saigne…
    La France perd toutes ses valeurs qui ont fait « LA FILLE AINÉE DE L’ÉGLISE » pour laisser la place à l’Islam pur et dur…!
    La peur du Gal de Gaulle dans ses mémoires de voir Colombey-les- deux églises en Colombey -les-deux mosquées…!
    La France est malade par de l’idéologie marxiste fil conducteur de l’action de toute la Gauche au pouvoir et à l’extérieur…!
    Je vous souhaite de ne pas recevoir des représailles, à moins que le labrador noir, nouvel occupant au château, soit à vos trousses…!
    Vive la France, vive la République.
    Tous mes voeux pour 2015 !
    Cordialement mon Génaral

  13. Merci mon général pour la justesse et le pragmatisme de vos propos. J’espère que le président saura au moins vous lire.
    René A. ancien sous officier 403° RA

  14. Merci mon Général pour votre courage. Je partage entièrement votre analyse et soutiens avec force ce cri d’alarme. Puisse la classe politique défaillante se ressaisir urgemment !

    LCL Cécile Baron

  15. Respect !
    Cet homme a tout dit, il va maintenant avoir droit au lynchage merdiatique qu’on connait, mais cette fois il va falloir que l’on suive, ainsi que son armée !
    Il est temps d’arrêter de se faire enculer et de reprendre en main notre pays !

  16. Mon Général,
    Cette missive est d’une clarté qui n’échappe pas à ceux qui aiment profondément notre pays et les valeurs qu’il porte…. Bien qu’adressée au Président de la République, il ne fait nul doute qu’il n’en lira aucun mot et qu’il en ignorera le contenu.
    L’intérêt que cette lettre apparaisse sur la toile est qu’il permet à ceux qui veulent l’entendre que la France est le peuple qui y a sa légitimité et non pas celui qui veut la détruire.
    L’avenir de notre pays est bien dans les mains de ceux qui ont participé à son histoire et non de ceux qui veulent modifier son futur.
    Les années à venir – en cas d’aboutissement des Lois programmées – seront bien noire et à juste titre, comme vous le soulignez, nous conduisent vers une Libanisation sans retour !!
    Respect mon Général

  17. Le commentaire d’un général – à la retraite- syrien
    Je trouve tout à fait logique que celui qui décide de quitter son pays pour vivre en France doit respecter les mœurs de son pays adoptif et doit se soumettre à ces lois. Mais il y a un point qui mérite un arrêt …. est modelée par l’islam qui est, il faut bien l’admettre, incompatible avec nos sociétés européennes démocratiques. D’où vient cette idée ? Que voulez dire avec le mot ISLAM ? Une religion ou une culture ??
    Je suis né dans une famille musulmane non pratiquant et j’ai passé mes premières années d’études chez les pères lazaristes avec des chrétiens et des juifs et je vous assure que pour la majorité de ma génération l’Islam ne constitue qu’un facteur parmi plusieurs autres qui ont façonné notre logique de raisonnement. Il faut bien trouver une définition de ce que je préfère appeler ISLAMISME qui me menace ici à Damas comme il vous menace dans votre pays car la conduite des descendants d’immigrés reste comme une énigme pour moi et pour mes collègues et amis.

  18. Mes respect mon général et félicitations, dommage qu’en Belgique nous ne possédons pas des hommes de votre valeur! Merci d’agir mon Général.
    Respectueusement

  19. tout est dit dans votre lettre mais je doute fort que notre président la lise ni qu’il en tire une action à entreprendre. cela fait du bien de voir qu’il y a encore dans notre pays des gens lucides sur les dangers qui nous menacent. merci mon général.
    jean-pierre

  20. Monsieur je vous rejoins sur le fait qu’en France aujourd’hui il n’y a plus le respect de la république, de la constitution et de la laïcité.
    Oui les français doivent être consultés pour une question aussi importante que le vote des étrangers.
    Oui les français sont inquiet de la violence entretenue par nos gouvernants.
    Demain il faudra que naisse un nouveau parti politique qui s’appuiera sur le socle de notre république pour apporter une vrai opposition aux partis actuels.

    1. bien évidemment, mais pourquoi attendre demain ? demain il sera trop tard. La résistance doit se faire le plus vite possible. Nous sommes agonisants.

  21. merci mon Général, ça fait du bien de vous , en ma qualité de lanceur d’alerte mais aussi que camarade de l’IHEDN (44° session Nat.), je ne peux qu’approuver vos remarques pertinentes… malheureuse France celle qui, millénaire, conserve les valeurs de nos ancêtres, mises à mal par des incompétents notoires… décidément ! je soutiens votre action.

  22. Mon général, votre analyse est également la mienne et celle heureusement de beaucoup de français. De plus elle est rédigée avec une grande classe qui malheureusement ne se retrouve aujourd’hui que chez quelques élites, et surtout pas chez nos politiciens. Mon général, il vous faut absolument continuer à prendre la parole, redonnez nous de l’espoir, les vrais français vous suivront
    Un vieux français nostalgique de nos valeurs massacrées
    Mon respect et mon dévouement vous sont acquis

  23. Pour soutenir cet Officier supérieur, envoyons tous une lettre à l’Elysée avec entête
    « Inquiet de l’avenir de mon pays, je partage entièrement cet avis et veux vous le faire savoir »

  24. Enfin une lueur d’espoir ! Un Général ose dire au Président qu’il fait fausse route et qu’il met la France en danger. Merci mon Général, nous éspérons que d’autres suivront votre exemple . Vive la France.

  25. RESPECTS GENERAL , IL FAUT DU COURAGE POUR EMETTRE DES AVIS DERANGEANTS , A CE JOUR IL FAUT RENTRER DANS LE MOULE DE LA BIENPENSANTE SINON ON EST A ABATTRE ! continuez , beaucoup de Français sont avec vous ……..et sont fiers de vous ……..

  26. il est temps que ce général comme d’autres officiers reçoive le soutien du peuple de France, il faut envoyer copie de cette lettre à l’Elysée avec la mention en grosses capitales rouge: ENTIEREMENT D’ACCORD, c’est ce que je fais aujourd’hui

  27. Enfin quelqu’un qui a le courage de dire se que tous le monde pense et qui devrait se présenter à la présidentielle. Quelqu’un qui connaît nos valeurs (nos vrais) et qui je pense n’aurait pas peur de prendre les décisions qui s’imposent d’après cette lettre. Je vous remercie mon général d’avoir écrit cette lettre.
    Cela nous montre que nous ne sommes pas seul à penser cela et à malheureusement voir sombrer notre beau pays dans le ko sans avoir le moindre moyen d’en inverser la tendance si nous sommes seul. Merci

  28. Mes devoirs mon général.

    Tout ce que vous dites ici je le pense. Cependant une question me taraude. Ne sommes nous pas tous devenu militaires pour protégé nos concitoyens? Alors pourquoi l’armée n’a t’elle pas encore remis de l’ordre dans cette république qui prend l’eau? Même par la force s’il le faut. L’avenir de nos enfants, et de notre nation en dépend.

    1. Bravo ! Pousons les militaires à agir , ce qui de toute façon va se faire ! le problème: garder l’initiative sur les événements ! Agir avant qu’il ne soit trop tard !
      Action!

  29. trés belle lettre mon général mais certainement trop tard pour redresser la situation de notre belle france . Pays gouverné par des politiques sourds et aveugles mais qui financiérement parlant savent gérer a leurs avantage

  30. Nombreux sont ceux qui n’attendent qu’un chef pour passer à l’action et virer tous les anti-patriotes qui dirigent notre pays.

  31. Je me joins à l’unanimité des commentaires en faveur de vos réflexions conformes aux pensées d’une grande majorité de français en souhaitant que votre courageuse intervention ne reste pas « lettre morte » et soit relayée par une « Presse », hélas, aux ordres du gouvernement, et, ainsi parvienne à un maximum de lecteurs, auditeurs et téléspectateurs qui ne sont que des « citoyens » victimes d’une désinformation orchestrée par un pouvoir avide d’électoralisme…
    Avec mon profond respect

  32. Mon Général

    Un seul mot MERCI
    Si seulement l’interpellation d’un grand serviteur de l’état pouvait faire reflechir une classe politique ,dans sa majorité plus préoccupée par ses privilèges, sa carrière, sa réelection, par le pouvoir pour soi plutôt que par le SERVICE de la nation ou la recherche du bien commun.
    C’est mon voeu pour 2015
    C
    ancien maire

  33. oui on ne peut dire que «  »respect mon Général » » merci d’être de notre coté ! je sais que vous risquez d’être muté comme votre subalterne qui lui a été muté en outre mer!! honte au gouvernement c’est tout ce que je me permettrais de dire! merci encore à vous mon Général !! et non aux votes des etrangers surtout musulmans

  34. Général,

    J’ai lu cette lettre avec une émotion croissante car elle reflète avec exactitude mes inquiétudes quand à l’avenir de notre France.Je me joins à ces nombreuses voix qui vous témoignent leur respect, et me fait l’écho de toute une génération de jeunes actifs dévoués à leur pays, qui déplorent cet état de fait.

  35. Mon Général, Merci . Passé à la Télévision à 20 heures et donné lecture en direct de votre lettre , pour que nul Française, Français ne sachent pas, ce qu’ils nous attends, si ont laisse , se qu’il vas passé , fait par nos Politique qui sont à la gouvernance de la France. Mes respects Général et vous avez tout mon soutient et je suis près a donné ma vie pour que la France , MON PAYS , MA NATION , ne sois pas bafouer sur nos Racines.

  36. Merci, et bravo pour votre courage. Puisse cela servir à d’autres de vos homologues, pour que nos chers très chers dirigeants sachent que le peuple, qui subit une situation au bord de l’implosion soit enfin défendu. Il serait interessant que l’armée prennent les rennes de notre beau pays ou du moins ce qu’il en reste avant qu’il ne soit trop tard.

  37. Je dis simplement OUI!
    Merci d’avoir exposé ce point de vue qui est sans aucun doute vécu et partagé par de nombreux français.
    Ne voudriez-vous pas vous présenter aux prochaines présidentielles? Nous aurions grand besoin à la tête de notre pays de quelqu’un qui a les pieds sur terre.

  38. Merci mon Général
    Il faudrait que votre lettre soit publiée dans nos journaux et nos médias mais je n’y crois pas une seconde.
    Aussi il appartient à chacun de nous de la diffuser la plus largement possible et d’alerter nos députés qui sont censés nous représenter.
    Il y va de la survie de nos valeurs et de notre mode de vie !

  39. Le général Martinez était mon commandant de Base à Rochefort, et j’avais plus qu’apprécié son discours de départ empreint de bon sens, d’humanité, mais aussi d’humilité….cette lettre ne fait que conforter l’admiration que je porte à cet Homme.

    CDT TAMBOUR Reynald

  40. Merci mon général. Votre lettre me réconforte quand à la faculté de résilience (résistance?) de certains d’entre nous. Puissiez vous être entendu par le plus grand nombre

  41. Alain
    Merci mon Général pour votre humanité et votre bon sens , des personnes comme vous qui ont cette intelligence devraient être au pouvoir, et tristement ce n’est pas le cas , les politiques ne sont pas comme vous , pour la nation et pour ses valeurs, ils ne pensent qu’à eux après leur élection. Que la FRANCE silencieuse vous lise et vous entende.
    Respect mon général.

  42. Mes Devoirs et tous mes Respects Mon Général, j’ai connu beaucoup d’officiers dans ma carrière. Sans aucun doute vous faites partie de ceux qui forcent encore plus le respect. Je suis au garde à vous et je vous salut.

  43. Un grand merci mon Général, grâce à des hommes comme vous notre glorieux drapeau retrouve toutes ses couleurs et sa signification! Et pourquoi pas à nouveau un général Président de notre beau pays? Il y a urgence !!

  44. Mes respects Mon Général, Notre France est en danger seul des hommes de votre envergure et courageux pourront un jour (le plus tot possible car il est temps d’agir) remettre de l’ordre notre pays.
    Continuez, grand nombre de Français sont derriere vous. Merci Mon Général

  45. Mon Général, je suis natif de Madagascar et suis devenu français par adoption plénière. J’ai été élevé en étant fier de mes origines, mais aussi en ayant appris l’amour de ce grand pays qu’est la France. Je ne peux que vous féliciter du cran que vous avez eu pour écrire à cet homme. Mais je vous encourage à le partager avec tous les journaliste que vous pourriez trouver. A toutes les chaînes d’information de radio ou de télé, il est temps que les français sachent ce qu’on leur cache. Avec vous mon Général, pour qu’il y ait encore de l’espoir pour la France.

  46. Fabrice R, sous officier dans l’armée de terre.

    Merci mon Général, du fond du cœur, pour ce réconfort.
    Il est temps de crier que nous aimons la France. Il est temps de revendiquer ce qui nous revient de droit. Je pleure chaque jour de ce que je vois partout, de ce que j’entends, sans pouvoir réagir. Merci d’avoir mis des mots sur notre tristesse. Ma religion c’est mon pays et s’il le faut je mourrai pour lui.

  47. Si seulement des « Général Martinez, des « Denis » Favier » et bien d’autres pouvaient se multiplier comme des petits pains…dans les arcanes mêmes du pouvoir exécutifs…et non pas des bras cassés portés par du menu fretin…

  48. Le général Martinez décrit fort bien l’actuelle situation de cette France que j’ai quittée voilà un peu plus de 55 ans,histoire de prolonger les aventures et mésaventures d’Indochine et d’Algérie.Je vis au Canada,ce qui me permets de bien observer,sans subir les humeurs variables des citoyens de l’hexagone.Ce que je note dans cette lettre,c’est le constat d’un pessimisme non déguisé qui n’augure pas de meilleurs jours.La situation y est parfaitement décrite.Je pourrais dire avec des détails peu réjouissants.Où le bât me blesse quelque peu,c’est que votre texte ne contient pas l’ombre d’une solution valable aux problèmes évoqués.Pour le soldat que vous êtes, »gauche-droite »signifie mettre un pas devant l’autre et vous allez de l’avant.Que vous votiez gauche ou doite,c’est le surplace garanti,voire le recul.Un gouvernementd’agités qui ne brasse que le vide n’agit pas pour les citoyens,surtout lorsqu’ils vous protestent des quantités d’efforts effectués afin de vous faire une vie meilleure.Du vent.Sortez de cette alternative gauche-droite,sinon,vous êtes,à terme,FOUTUS.Sans rancune,mon général.Continuez.Aiguillonnez les couilles molles:La France en vaut la peine,car c’est le plus magnifique pays du monde!Question subsidiaire:Auriez-vous peur que Marine vous saborde?

  49. mes respects mon general.
    c’est la stricte verité le contenu de votre lettre mais malheuresement.nous avons un gouvernement qui n’est pas a la hauteur et surtout pas de couilles pour reagir
    en premier lieu il faudrait supprimer toute les mosquées en frances et celui qui n’accepte pas les lois francaise retourne dans son pays et surtout sans indemnitées
    car raz le bol de leurs donner de l’argent. ils profitent assez comme ça du système.
    encore merci mon general.

  50. Je ne sais que dire, seulement mon admiration et mon respect à la lecture de votre lettre, mon général, nous sommes une multitude avec vous; je suis une femme prète à vous suivre. MERCI.

  51. Merci pour votre analyse !
    Fille de colonel étant née au Maroc , ayant vécu toute la guerre d Algérie en Algérie ….je tire de notre histoire les mêmes conclusions et les mêmes leçons que vous …je respecte l être humain …mais quand l entente est impossible il faut se résigner a ….faire chambre a part …
    J ai l impression parfois que nos dirigeants n ont vécu que des contes de fées ….ils vivent dans un univers qui n est pas le notre …leur réalité n est pas la notre… .!!!quant a nous citoyens ,nous oublions trop souvent que nous avons pourtant une arme implacable : les isoloirs …

  52. Merci Général, des mots justes qui traduisent le sentiment d’un peuple est une thérapie. A force de s’aveugler le pouvoir en place se prépare effectivement des lendemains qui déchantent et malheureusement tout le peuple français ainsi que l’Occident d’une manière Générale.

  53. Merci mon Général et tout mon respect, cela fait chaud au cœur en ces moments si effrayants ! Il faudrait un homme comme vous au gouvernement !

  54. Jean Baptiste Le Halper
    Bravo mon général . Malheureusement cette lettre va finir aux paniers par des incapables politiciens . Le feu brule de tus les côtés et , ils ne savent pas l’éteindre.
    3 islamistes viennent d’être tués , derrière, comme vous le dites , ils sont des milliers.
    Comment vont ils traiter à leur retour, ceux qui sont en Irak et en Syrie???

  55. merci pour votre constatation, pourquoi des gens comme vous ne décident ils pas de prendre les choses en mains, et ne demandent ils aux représentants de l’état de tenir compte de vos remarques.

  56. Merci Général,
    Enfin quelqu’un qui dit la vérité et ce que nous ressentons chaque jour. Courageux comme vous il nous en faudrait quelques-uns pour remettre notre pays sur les rails de l’espérance….
    Merci de l’espoir que vous me redonnez pussiez vous être nombreux pour faire ce qu’il faut et pas seulement mettre « des mots sur les maux » mais faire en sorte que tout se transforme en action…
    Nous les vieux nous en avons marre des couilles molles et des bénis oui oui qui ne veulent surtout pas bouger car ils risqueraient de perdre leur place si confortable et si lucrative !!!
    Aux armes citoyens
    Nicolelours

  57. Mon Général
    J’ai lu avec attention votre lettre,permettez moi de vous dire que c’est des hommes comme vous qu’il faudrait pour diriger notre pays,surtout en ce moment.
    Je vous prie de croire,Mon général , en mes respectueux sentiments.

  58. Bravo MON général, MON veut dire monsieur, vous avez les couilles pour porter votre grade et assumer vos fonctions, je n’en dis hélas pas autant de notre pseudo
    président !…

  59. Mon général,
    Un grand MERCI pour vos propos qui sont d’une extrème lucidité.
    Merci de la part d’une « immigrée » italo-hispano-irlando- française républicaine, intégrée depuis des générations dans notre beau pays. Vive la France !!!

  60. mes respects mon général
    je suis écoeurée depuis des années de voir notre FRANCE,tomber en lambeaux,ceux qui nous gouvernent n’en n’ont rien a faire,sinon que de se remplir leurs poches et vider les nôtres,combien de temps allons nous encore supporter tout ça,et nos enfants et petits enfants,quelle vie auront ils,je suis inquiète pour l’avenir,si avenir il y a!! alors agissez avant qu’il ne soit trop tard!merci pour ce petit reconfort

  61. Un grand respect a vous maintenant il faudrait passer a la seconde étape un nettoyage complet de nos gouvernants et refaire notre bonne france comme a l’origine.Je suis pret a suivre tout mouvement qui pourra remettre la france sur les rails

  62. Mon Général ,
    J’admire votre courage et votre lucidité !
    j’ai lu aussi votre programme de gouvernement que je trouve aussi excellent !
    Vous êtes , sans aucun doute , le Président qu’il nous faut pour remettre debout la France !
    Je vous en prie , présentez -vous ; je vote à coup sûr pour vous !!!!

  63. Merci Mon Général
    Enfin des mots qui ont un sens et qui résonnent dans la conscience de tous ceux qui se sont exprimés sur ce blog.
    Cette lettre me rappelle celle d’un autre Général qui a lancé un appel aux Français un certain 18 juin 1940 et a permis de venir à bout du nazisme.
    Puisse cette lettre faire prendre conscience aux Français que venir à bout de cette intégrisme musulman n’est jamais trop tard.
    Français notre liberté d’expression n’est pas morte, boycottons les prochaines élections en votant blanc ou en y inscrivant le nom de ce Général Martinez, c’est ça résister à une classe politique écoeurante de laxisme, droite ou gauche, dans laquelle plus personne ne se retrouve et qui a plongé notre beau pays dans un marasme identitaire.
    Vive la résistance et vive le Général Martinez

  64. Mes respects Mon Général.
    Merci pour cette missive. Soyez assuré que vos propos sont sans aucun doute approuvés par tous vos compatriotes français.
    Ne vous arrêtez pas là. Aidez-nous à relever cette France que certains ont mis à genou.

  65. En premier lieu mes devoirs mon général !
    je partage totalement votre analyse et suis atterrée depuis longtemps par ce laxisme politique , cette fausse bienséance et ce dénie de nos valeurs, je suis une républicaine convaincue comme vous devenue par force a politique . J’espère simplement le réveil de l’ensemble des Français , en tous cas de ceux qui le sont vraiment ! je veux garder de l’espoir pour notre pays et nos enfants.
    une militaire à la retraite.

  66. Mon général, j’ai eu l’honneur de servir sous vos ordres alors que vous commandiez la ba 721, l’impression que j’avais de votre personnalité se confirme au travers de cet article; Votre analyse est fine et réaliste cependant sans tomber dans la théorie du complot vous savez évidemment que des forces lobbyistes égoïstes et mégalomanes sont à l’œuvre, dés lors il est vain de chercher une trame logique dans la situation actuelle, Je concluerai comme vous l’avez fait lors de votre discours de départ de la BA 721. Que Dieu vous garde, que Dieu nous garde…………..

  67. mon general
    j ai lu votre lettre avec beaucoup d interet il y a une difference tres profonde entre le language que vous tenez c est clair c est net c est vrai et le language tenu par nos elus n est pas le meme pas du tout eux d abord les citoyens apres

  68. merci mon Général pour avoir le courage de vous exprimé je suis de tout coeur avec vous nous avons l’air d’etre des petits rien aux yeux de nos dirigeants

  69. Mon général vous avez 100% raison. Les politiciens feraient bien de vous écouter et de notre coté cet article est a partager au maximum dans les emails, forums , réseaux sociaux etc… a 200% sans modération

    _ _ _ _ _ _
    / \ / \ / \ / \ / \ / \
    ( B ) R ) A ) V ) O )
    \_/ \_/ \_/ \_/ \_/ \_/

  70. Mes devoirs mon Général,
    Après la lecture attentive de votre lettre au Président HOLLANDE, je ne peux que me réjouir et être extrèmement fier d’avoir servi sous vos ordres, en tant que Cdt de Base.
    Je partage vos idées, mais j’ai bien peur qu’il ne soit trop tard, quoique !!!!
    Respectueusement

  71. Mes respects Mon général, même si cette devise n’est pas nôtre « semper fidelis. Les soldats restent des soldats lorsque l’âge les rattrape, mais ils restent fidèles.

  72. Bravo de toutes ces interventions ! Et de la lettre ouverte au Président qui devrait apprendre à dialoguer avec les Français. Alors, tous ces « bla-bla » resteront-ils « lettre-morte » ? Lorsque tout un chacun aura réfléchi sur les conséquences de son « engagement » pourrait avoir sur son petit confort personnel, plus personne ne bougera, de crainte d’être exclu de la « bonne société », de perdre ses privilèges ou encore d’être assimilé à du « populisme » ! Voici à quoi l’on est réduit ! Seule solution : trouver des personnes intègres, de qualité, de haute moralité et de courage, et déposer les « guignols » qui nous font croire à leur action bienfaisante ! … Exiger le référendum qui est la voix du peuple !

  73. Ces propos sont magnifiques, mais maintenant il vous faut passer à l’acte sinon, ils ne seront que de la prose! C’est un putsch qu’il faut, vrai et réussi.

  74. Helas, les vrais Francais, comme le General, celui ci et L’AUTRE, sont museles par les pas propres qui dirigent et depecent notre beau pays.
    Olivier

  75. si tous nos généraux étaient aussi français que le général Martinez(malgré son nom),la France retrouverait son NOM et les français se sentiraient FRANCAIS.

  76. Merci Général, votre discours et les commentaires qui en découlent, prouvent que nous sommes tout de même pas mal de français (intégrés pour les étrangers qui nous ont rejoint dans le respect) à penser comme vous.

    Ancien Commando Marine (sans idéologie).

  77. Bravo mon Général,
    Vous faites preuve d’une grande clairvoyance !
    Je crains malheureusement que cela ne soit pas suffisant pour faire changer d’avis notre classe politique décidément aveugle et sourde aux appels du peuple français ! A quand une grande manifestation nationale pour exprimer notre mécontentement à cette politique et crier haut et fort les valeurs que nous souhaitons conserver ?

    1. J’ai toujours

      dit haut et fort que le malheur de la France c’est la suppression du service militaire obligatoire et de la morale et l’instruction civique à l’école.edly971@gmail.com

  78. Mon Général,
    Je prends connaissance de votre lettre ouverte du 30 Décembre au Président.
    Sa lecture m’a fait venir les larmes aux yeux.
    OUI,à bientôt 90 ans, je pleure MA FRANCE,NOTRE FRANCE,assassinée,égorgée,par des dirigeants (?) aveugles,incompétents et lâches.
    Qu’attend l’Armée pour venir remettre de l’ordre dans La Maison.?
    Merci d’avoir eu le courage et pris les risques d’écrire cet appel à la raison.
    Mes respectueuses salutations.
    Henri Vandamme

  79. Général, imposez-vous en leader et nous vous suivrons. Nous attendons un Chef pour réagir… Toutefois, il ne faut pas oublier que l’économie de notre pays est mise à mal par la mondialisation et que l’argent se trouve au Quatar. Il achète tout : nos plus beaux hôtels et bâtiments, nos clubs sportifs, nos plus grands vins, tout le luxe à la française… Ceci arrange bien nos politiques, et je suppose qu’il y a des contreparties à accorder ! Nos millionnaires préfèrent mettre leur argent dans des paradis fiscaux plutôt que d’investir en France. Eux aussi ont leur part de responsabilité. Général, faites naître un mouvement et vous aurez du monde avec vous, nous lutterons à vos côtés pour sauver notre pays, notre culture, nos libertés.

  80. Mon général, je ne puis qu’approuver à 100% votre courrier à Monsieur le Président de la République. Pour que survive la France, sa culture, son passé, ses valeurs, il faut que d’autres hommes comme vous prennent leur plume pour s’exprimer. Mes respects mon Général.

  81. Bonsoir Mon Général, bonsoir à tous………Merci mon Général, il nous faut des hommes, des vrais comme vous…Vous ne pouvez pas savoir comme nous sommes heureux de vous connaitre, vous avez écrit ce que tous les patriotes Français voudraient commenter….Merci mon Général, que Dieu bénisse votre famille et notre France…France qui s’étiole de jour en jour….Merci

  82. merci mon général pour cet article qui est exactement le reflet de ce que nous vivons ,et biensur que monsieur Hollande feint de ne pas voir la réalité ,pour pouvoir se faire réelire
    tout mon respect

    1. Mon general,
      Merci, de rappeler les valeurs de notre pays, de faire prendre conscience a se président de la République, qu’il doit être le garant de cet héritage, qui pour nous citoyens, avons une impression tout autre, il nous laisse dans sa façon d’agir et de penser, qu’il peut brader notre france.
      Respect a vous .

  83. grand merci, au général martinez c’est un président de ça trempe qu’il nous faudrait, pour sauver notre chère patrie avant qu’elle ne devienne, arabo islamique. Longue vie au général Martinez.

  84. C&S dit :
    Merci Mon Général, vos paroles, votre analyse, sont celles que tout vrai citoyen français respectueux des valeurs de la France ressent ! Soyons solidaires en ce sens sinon, à brève échéance, notre Patrie n’existera plus…

  85. Général,

    Nous, Peuple de France, vous demandons de prendre le pouvoir par la force avec le concours des autres armées pour remettre de l’ordre dans le pays, rétablir la morale, défendre la patrie menacée et montrer à la terre entière que nous existons.
    Nous en avons assez de cette camarilla de politiciens qui ne foutent rien que de s’engueuler et de se tirer dans les pattes. Nous voulons un chef, un vrai, et c’est vous que nous désignons pour diriger notre destinée.
    Nous avons mal à notre France, et un général l’a dit aussi il y a dix ans : malheureusement, il est décédé et c’était le général Marcel Bigeard.

    Nous vous en supplions général, prenez le pouvoir, libérez-nous de tous ces imbéciles qui nous mènent à la catastrophe.

    Vous avez un parler vrai et si vous accéder à la magistrature suprême, je voterais pour vous !

    Sylvie

  86. Que tous ceux qui ont lu et commenté cette superbe lettre en inondent l’Elysée, ça finira peut être par faire un petit déclic, du moins on pourrait y croire …. L’espoir fait vivre ! Merci à ce Général

  87. IL N’Y AVAIT A MA CONNAISSANCE QU’UN SEUL GENERAL , POUR AVOIR CETTE VERVE ET CETTE PRISE DE PAROLE .LE GENERAL BIGEARD .JE SUIS HEUREUX GENERAL MARTINEZ QU’IL Y AI ENCORE DES HOMMES DE GRANDES VALEURS DANS NOTRE PAYS VOUS AVEZ TOUT MON SOUTIEN .JE VOUS PRIE DE RECEVOIR MON GENERAL L’EXPRESSION DE MA HAUTE CONSIDERATION

  88. De toute façon, dans la tête des gens de gauche « la France doit s’adapter aux étrangers » alors que dans la tête des gens de droite ce sont « les étrangers qui doivent s’adapter à la France ». Moi, je suis de droite et je vous salue mon général. Vive la France !

  89. bonjour, Mon général

    merci! d’avoir écrit noir sur blanc ce que beaucoup de français pense sans savoir l’écrire,
    vouloir la liberté, de vivre, de penser,d’être et d’élever ses enfants en paix est un droit pour tous les êtres humains, et respecter les lois, us et coutumes du pays qui vous les offres e
    qui vous a accueilli l’est tout autant et même davantage.

  90. N’oublier pas que l’immigrations que vous ne maitrisez pas….n’est pas une immigrations de diasporas de lumières ou de prix Nobels…Le problème ce n’est pas l’islam mais ce sont les musulmans qui n’ont rien compris a l’islam et ne veulent faires aucuns efforts d’adaptations au pays qui les accueilles…Pourquoi des pays comme l’Allemagne n’a pas autant de problèmes avec les immigres…

    1. parce qu’on joue les timorés et les enfants de chœur en France dans une partie de la population…. on se voile la face on fait la politique de l’autruche, on ne veut pas affronter le problème en face et debout… voila, il faut appeler un chat, un chat tout en acceptant ceux qui se comportent correctement…!!!

  91. Merci mon Général
    d’avoir ecrit les mots qui expriment exactement mon ressentiment , et celui de tant d’autres !
    Nous avons besoin de vous , présentez vous aux prochaines élections , je vote pour vous !
    Respectueusement
    Pascale Nesson

  92. JE SUIS TOUT À FAIT D’ACCORD AVEC VOUS ,MON GÉNÉRAL.MES PARENTS SONT VENUS D’ITALIE ET ONT TOUJOURS US UN PROFOND RESPECT POUR LA FRANCE .JE NE SUIS PAS RACISTE ,MAIS JE CROIS BIEN QUE LE GROS PROBLÈME VIENT DE L’ISLAM.MES RESPET MON GÉRÉRAL.

  93. Mon Général,
    Vous ètes encore jeune, réunissez des gens de votre trempe et formez une liste pour 2017.
    Je pense que beaucoup de gens s’abstiendront,( moi le premier ) ou voteront FN ce qui ne
    sera certe pas la meilleure des solutions, s’il n’y a pas de nouvelles personnes sur qui l’on
    puisse compter. Tout ce que vous avez dit à notre Président est très juste mais ce n’est pas
    une personne faite pour gouverner la France, je ne sais d’ailleurs pas pour quoi il est apte.
    Courage mon Général vous aurez beaucoup de gens pour vous, et si vous avez besoin d’aide
    nous serons là. Vous savez que quand le Général De Gaule a pris le pouvoir le pays était dans
    un triste état aussi, et il a réussi, Pourquoi pas VOUS ?
    Avec nos encouragements, croyez mon Général en mon profond respect.
    LEMARIE

    1. Mon Général:
      Hélas pour nous, votre constat est sans appel, lorsque les politiques qui sont majoritairement du triple 666, s’octroie le droit et le devoir de pratiquer le prosélytisme religieux sous diverses formes aussi perfides que délétères comme l’accueille des immigrés que l’on doit pouvoir soigner, nourrir mais dont il ne saurait être question de leurs assurer un emplois puisque notre bilan chômage devient une maladie chronique, au dépend d’ailleurs de beaucoup de musulmans sincères qui croient aussi en la France, ils gâchent l’essentiel de ce qui est encore du moins je l’espère la fraternité Française, ils sont devenus des potentats de bas étages utilisant le pouvoir provisoire dont ils disposent pour devenir des manipulateurs égocentriques si encore ils avaient la manière; hélas ce n’est pas le cas, il faut bien reconnaître que l’époque de la parole donnée n’a plus la moindre signification, à commencer par le président pour qui mentir est une seconde nature, les traces laissée par ces années de divagations de l’âme seront bien difficiles a effacées, et l’égarement des électeurs lors de la dernière élection présidentielle risque bien de se renouveler en 2017, sauf si un sursaut de conscience réveille ce pays où il fait bon vivre.
      Encore Bravo pour votre courage.

  94. Merci Mon Général pour vos propos qqui expriment clairement le ras le bol des français ! mais il y a combien de bisounours qui vivotent dans ce cloaque, qui pestent mollement ! il faudra peut être une invasion massive d’étrangers déjantés (je suis à la frontière allemande, je sais de quoi je parle) pour que les gens se manifestent et prennent les armes ! pauvre France ! fille d’un miitaire, décoré, honoré par de Gaulle, qui s’est battu pour que la France reste française, là où il est il doit se faire du souci pour sa descendance ! je pense qu’il est déjà trop tard : toutes les limites ont été franchies ! et les guignols qui nous gouvernent sont à des années lumière des réalités que nous vivons ! Mon Général, présentez vous aux Présidentielles ! ce sont des hommes de valeur comme vous qu’il nous faut, pas des pantins avides de pouvoir et d’argent ! respectueusement vôtre !

  95. Mon général,

    Je suis entièrement d’accord avec l’ensemble de vos propos dans votre lettre. Cependant, je pense qu’ aujourd’hui, ce ne sont pas des propos qu’il faut mais des actes !!! Des personnes qui agissent et cessent de produire des discours politique dont l’impact est nul… La question que chaque citoyen doit se poser est la suivante : suis je prêt à sacrifier mon petit confort, ma petite vie personnelle pour agir coûte que coûte et faire reculer cette montée de l’islamisme radical dans notre pays ? Suis-je prêt au sacrifice ultime pour servir l’intérêt de la france ? En tant que personnel militaire que vous êtes, les réponses a ces questions doivent être naturelles pour vous, alors montrez-nous la voie, faites preuve de courage et agissez. Sachez que des personnes vous suivrons jusqu au sacrifice ultime pour leur pays. Quant à ces politiques je les appelerai : les 100 coups [uj] ! Soyez le guide, nous vous suivrons. Mais agissez !!!!!!

  96. Fille de militaire,je ne peux qu’approuver et admirer l’éloquence d’un français qui aime son pays et qui crie une vérité que tout le monde partage ! mais que faut-il donc aux français pour, à leur tour, faire entendre leur voix ! où sont passés le patriotisme et l’amour du Drapeau ! ? Quand sonnera l’hallali ce sera trop tard ! cela se fera dans la violence ! l’humanitaire oui, mais à petite dose ! nos gouvernants de tous bords sont corrompus et ne peuvent obtenir l’aval du peuple qui est exsangue ! désabusés, dégoûtés, les français vont exploser ! Il nos faut Messie qui nous redonne de l’espoir et l’envie de reconstruire notre belle France !
    Merci Mon Général d’avoir le courage de tenir des propos que l’on entend autour de soi, un peu partout !
    avec mon plus profond respect

  97. Mon Général,
    Voici déja 2 années le début de cette lettre ( en prenant les dates du début des commentaires ) rien n’a changé mis à part que tout va de plus en plus mal. Si vos idées n’ont pas changé, entourez vous de gens prets à vous suivre et donnez nous les instructions nécessaires; nous sommes prets à vous suivre. De toute façon il faudra
    que cela se termine comme ça, autant maintenant que trop tard. Suivre quelqu’un comme vous ne m’effraie
    nulement et ce serait de grand coeur. Courage .
    Veuillez accepter mes respectueuses salutations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s