Capture d’écran 2015-09-04 à 01.49.44

Communiqué de la Dissidence Française

La diffusion mondiale d’une photo montrant le corps inerte d’un enfant syrien noyé et échoué sur une plage turque a provoqué une surenchère de commentaires hystériques plus démagogiques les uns que les autres, émanant de la quasi-totalité des représentants politiques français et européens, trop heureux de pouvoir instrumentaliser cette mort tragique pour mieux manipuler et culpabiliser l’opinion.

Si l’on s’offusquera une nouvelle fois du caractère systématiquement sélectif de ces indignations médiatiques, on notera également le degré inédit de cynisme qui caractérise ces commentateurs qui, pour la plupart, portent la lourde responsabilité de la déstabilisation de régions entières du Proche et du Moyen-Orient (Syrie, Irak, Libye) entrainant des exodes massifs de populations vers une Europe passoire déjà plongée dans une crise économique, identitaire, culturelle et politique sans précédent.

L’afflux croissant d’immigrés clandestins en Europe – et la série de tragédies qui l’accompagne – est le résultat de dizaines d’années de laxisme judiciaire et de propagande cosmopolite dont devront répondre un jour les responsables.

Surenchérissant sur ce cortège d’indécences, François Hollande a annoncé que l’accueil des migrants deviendrait « permanent et obligatoire » :Capture d’écran 2015-09-03 à 20.20.15

De quoi alimenter les espoirs des millions de candidats à l’exode qui ne tarderont à venir grossir les rangs des centaines de milliers de demandeurs d’asile déjà aux portes de l’Europe. En résumé François Hollande, à défaut d’être à la hauteur de ses fonctions, s’affirme comme le meilleur VRP des filières d’immigration clandestine.

À l’heure où une majorité de Français se déclarent opposés à l’accueil de migrants ou de réfugiés sur notre territoire (sondage Elabe pour BFM), il faut avoir le courage d’assumer des propositions claires et radicales pour mettre fin sans délai à la vague de submersion migratoire dont est victime l’Europe et face à laquelle la remigration apparait comme la solution la plus réaliste et la plus urgente.

Ce combat, la Dissidence Française l’assumera, quoi qu’il en coûte.

L’Histoire, ça se brusque !

Vincent Vauclin, Coordinateur National

Nicolas Roch, Secrétaire Général

Pour la Dissidence Française

separateur

Notre communiqué en PDF :

Capture d’écran 2015-09-04 à 01.39.21

Voir aussi :

Rédigé par Dissidence Française

www.la-dissidence.org

2 commentaires

  1. Dear Migrant,
    Please, at least, try to learn some f’ranch slang before comin’.
    At least.
    Thanks in advance,

    Walk in the shade

    When this dirty hippie
    Got out of his Volkswagen Kombi
    That he parked like a rag
    In front of my pub
    I told to Bob who was playing pinball
    <>
    Patchouli , Pataugas shoes
    A guide book in the pocket
    Are Krishna down to the grave
    Henna in the hairs
    Pierced ears
    I am sure , I can make a bet
    That he will beg for a hundred bucks
    To go to Kathmandu
    Or elsewhere in Nepal
    Before he could say a single word
    I took the guy by the overcoat

    And I told him
    You , you’re getting me on my nerves
    And you shouldn’t be in my world
    Get outta here , you’re not from my gang
    Get out , you stink
    And walk in the shade

    A small bourgeois streetwalker
    made up like a quad aces
    Entered in my pub
    A bit later
    I told Bob who was playing pinball
    <>
    Leopard-like tights approved by the SPCA
    Monoi oil and Challimard perfume
    Pants of skai like Travolta
    Is she coming to turn our minds upside-down ?
    For fuck’s sake , she’s not in a Ritz-Carlton hotel
    I can’t stand the starlets
    Nor the dumb blondes
    Before she could drink a cognac
    I took her by the collar

    And I told her
    You , you’re getting me on my nerves
    And you shouldn’t be in my world
    Get outta here , you’re not from my gang
    Get out , you stink
    And walk in the shade

    A little crazy Rocky-like guy
    The kind of guy that took the wrong sidewalk
    Came to play his Marlon Brando show
    In my saloon
    I told Bob who immediately reacted
    <>
    Because his helluva Rayban sunglasses
    I can’t see his eyes
    And it’s getting me on my nerves
    Perhaps he’s watching me
    He better stop that before I kill him
    For fuck’s sake , what is this guy
    Who comes to use my bar
    He better go back in Greece
    To get fucked
    Before he could drink his Viandox
    I punched him against the jukebox

    And I told him
    You , you’re getting me on my nerves
    And you shouldn’t be in my world
    Get outta here , you’re not from my gang
    Get out , you stink
    And walk in the shade

    And I also punched a punk
    That hadn’t forgot to be ugly
    And an intellectual Nouvel-Obs-like guy
    When Bob had fully annihilated the pinball
    We haven’t a penny in our pockets
    I thought about it
    And I told to myself :
    << It is true that I am as thick
    As a sandwich of the SNCF
    And that tomorrow I can stumble upon
    A man that can explode my head
    If that guy beats the hell outta me
    And that I end up dying the face on the bar
    If the Reaper pay me an apero
    With a vicious grin
    Before she could bring me to " Him "
    To see if there are people in " His " pub

    I shall tell her
    You , you're getting me on my nerves
    And you shouldn't be in my world
    Get outta here , you're not from my gang
    Get out , you stink
    And walk in the shade

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s