Vincent-Reynouard

La cour d’appel de Paris a confirmé mercredi la condamnation à deux mois de prison pour complicité de contestation de crime contre l’Humanité, en récidive, du négationniste Vincent Reynouard, pour un article paru en mai 2011 dans l’hebdomadaire d’extrême droite Rivarol.

Le 27 mai 2011, Rivarol avait publié un article de Vincent Reynouard, intitulé « Lettre ouverte aux défenseurs de DSK ». Il établissait un parallèle entre les accusations d’agression sexuelle dont Dominique Strauss-Kahn a fait l’objet à New York, soulignant des « anomalies dans la version officielle », et la Shoah.

« Le révisionnisme m’a appris qu’il peut y avoir des apparences trompeuses et des versions officielles dont la solidité reste illusoire », écrivait Reynouard.

En première instance le 7 mai 2015, le tribunal correctionnel de Paris avait souligné que « l’auteur de l’article suggère que l’extermination des juifs européens par les nazis pourrait (…) ne pas avoir eu lieu ».

Les premiers juges avaient également sanctionné un autre passage de l’article, dans lequel l’auteur commençait par affirmer qu’il pourrait citer « des dizaines » d' »étrangetés et anomalies ».

Lire la suite sur LePoint.fr

separateur

Rédigé par Dissidence Française

www.la-dissidence.org

un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s