L‘ancienne présidente d’Areva, Anne Lauvergeon (par ailleurs adepte de la discrimination anti-blancs) a été mise en examen le 13 mai dernier pour « présentation et publication de comptes inexacts » et « diffusion de fausse information ».

Derrière cette mise en examen se cache un véritable scandale d’État, l’affaire Uramin, susceptible d’éclabousser une grande partie de la classe politique française, et qui en dit long sur les méthodes et le degré de compromission des tenants de cette république des partis, des loges et des lobbies que nous dénonçons depuis des années…

separateur

Rédigé par Dissidence Française

www.la-dissidence.org

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s