Communiqué de la Dissidence Française

Lundi dernier, un homme à bord d’un camion a foncé dans la foule d’un marché de Noël à Berlin, faisant 12 morts et près de 50 blessés (dont on ignore d’ailleurs le nombre d’enfants, soigneusement dissimulé par les médias).

L’attentat a depuis été revendiqué par Daesh et est attribué à l’un des quelques 1 200 000 « réfugiés » entrés légalement en Allemagne entre 2015 et 2016, à l’invitation d’Angela Merkel et des élites cosmopolites « allemandes ».

Cet attentat n’est pas sans précédent. On se souvient évidemment de l’attentat de Nice, de celui du Bataclan ou de Saint-Etienne du Rouvray, et des autres actes terroristes qui ont endeuillé notre pays ces derniers mois, ces dernières années. En Allemagne comme ailleurs, les mêmes causes produisent les mêmes effets. Loin d’être isolé, cet attentat fut précédé par d’autres drames et épisodes traumatiques, systématiquement liés à l’immigration légale ou clandestine, et au multiculturalisme promu par des élites irresponsables.

Si le lien entre terrorisme, délinquance et immigration est désormais évident, les élites européennes et leurs chiens de garde médiatiques continuent de promouvoir le multiculturalisme envers et contre tout. Mais ce totalitarisme idéologique n’est pas sans conséquence, et la réalité rattrape toujours les utopies. La preuve, une fois encore, à Berlin il y a deux jours.

Combien de morts innocentes sur l’autel du cosmopolitisme ? La destruction des nations et l’arasement des spécificités ethno-culturelles des peuples européens sont au coeur du projet mondialiste, quel qu’en soit le prix à payer.

Quelques policiers de plus ou de moins dans les rues ne changeront évidemment rien au problème et n’éviteront pas un nouveau drame. C’est vers une guerre civile à l’échelle continentale que nous nous précipitons, et que seule une réaction radicale pourra permettre d’éviter.

La Dissidence Française a formulé depuis des mois ces propositions radicales, des propositions de bon sens qui, tôt ou tard, seront rendues incontournables par les circonstances. Seule une politique de remigration, ferme, ordonnée, mais pacifique, pourra permettre d’éviter le pire. Et si nos propositions sont systématiquement occultées, caricaturées ou tournées en dérision par les tenants du Système, il n’en demeure pas moins que si elles avaient été mises en oeuvre en Allemagne, cet attentat n’aurait tout simplement pas eu lieu.

En Allemagne comme en France, appliquons le principe de précaution : une solution, remigration !

separateur

Notre Mouvement :

Conseil de lecture :

vincent-vauclin_remigration-livre-couv-commander

Rédigé par Dissidence Française

www.la-dissidence.org

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s