SNCF : Une réforme peut en cacher une autre

Communiqué de la Dissidence Française

À l’heure où un mouvement national de grève ébranle la SNCF en réponse à une réforme imposée par le gouvernement Macron, l’essentiel du débat tend aujourd’hui à se cristalliser autour du statut social des cheminots, escamotant ainsi les véritables enjeux de ce projet de loi.

Au-delà de la simple question du statut des cheminots – dont les quelques avantages ne sont d’ailleurs pas grand chose au regard de ceux dont bénéficient les dirigeants de la SNCF (450 000 euros par an de salaire pour Guillaume Pepy) – c’est bien la question, autrement plus importante, de la nature et des missions de la SNCF qui est posée.

Car cette réforme ne fait en réalité que reprendre les grandes lignes des directives européennes d’inspirations libérales qui destinent à terme l’ensemble des monopoles publics au démantèlement et à la privatisation. Ainsi l’évolution que la SNCF telle que prévue par cette réforme implique notamment sa transformation en Société Anonyme, ouvrant ainsi une première étape vers son entrée en bourse et sa privatisation, bien loin donc de la mission de service public qui animait jusqu’ici la SNCF.

Là encore, la question de la responsabilité et de la duplicité des organisations syndicales se pose. Car en appelant à voter pour Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle, en défendant systématiquement l’ouverture des frontières et « la lutte contre le populisme et le souverainisme », les syndicats n’ont fait qu’accompagner ce processus de démantèlement des services publics et des vestiges de notre souveraineté nationale au nom d’un « antifascisme » suranné.

La Dissidence Française défend les services publics et s’oppose à toutes les velléités de privatisation et de mise en concurrence émanant de la Commission européenne : nos services publics ne sont pas à vendre, notre souveraineté n’est pas négociable !

Avec nous, pour forger une alternative nationale et sociale !

Auteur : Dissidence Française

www.la-dissidence.org

Un commentaire

  1. A reblogué ceci sur La Cohue du Raffutet a ajouté:
    Tant que nous ne reprendrons pas notre souveraineté, nos services publics seront en danger .La mondialisation la diversité imposer sont les déclencheurs de la destruction des acquits sociaux que nos pères avaient obtenus de hautes luttes à une époque ou on savait qui était son voisin et que nul doute ne venait assombrir l’unité fraternel. Le mélange des genres est un cancer,nous devons l’extirper de nos cités !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s