Communiqué de la Dissidence Française 

En quelques semaines, l’épidémie de COVID-19 d’origine chinoise est devenue planétaire. Le monde dénombre désormais plus d’une centaine de pays touchés, des centaines de milliers de cas et déjà des milliers de morts. En Europe, la totalité du territoire italien est désormais en quarantaine. Son système de soin est débordé et son économie est au bord de la récession.

En France, le gouvernement Macron a tardé à agir et s’est montré incapable d’anticiper cette crise pandémique. Ainsi, deux semaines avant le commencement de l’épidémie dans notre pays, le 18 février 2020, il décidait l’envoi de 17 tonnes de matériel médical à la Chine, dont des dizaines de milliers de masques qui font aujourd’hui défaut au personnel soignant, aux médecins généralistes, et à la population. Ce même gouvernement a également tardé à limiter les vols en provenance des zones à risque, n’a pas ordonné des contrôles systématiques des voyageurs en provenance de ces zones ni rétabli les contrôles aux frontières, ni pris les décisions nécessaires lorsqu’il en était encore temps, par exemple celle d’accroître les stocks de masques de protection et de solutions hydroalcooliques pour éviter les pénuries. Ainsi, l’annonce par Emmanuel Macron ce soir du renforcement des mesures contre l’épidémie arrive très tardivement, et il y a fort à craindre que notre pays ne soit pas prêt à affronter une crise sanitaire grave et de longue durée. Pire, dans un cynisme à peine croyable le gouvernement Macron poursuit ses réformes et notamment le processus de ratification du projet de loi de réforme des retraites ou celui de l’assurance-chômage alors que plusieurs parlementaires sont empêchés – pour cause de contamination – et que les rassemblements et les manifestations de ses opposants sont limités par mesure de précaution.

Dans ce contexte de crise, la Dissidence Française lance aujourd’hui sa nouvelle campagne militante : « La France malade du mondialisme ». Car si cette pandémie met une nouvelle fois en évidence la légèreté et l’impréparation du gouvernement Macron, elle est aussi révélatrice de la faillite intégrale du mondialisme libéral : ouverture des frontières, délocalisation des activités de productions essentielles en Chine, fragilité des chaînes d’approvisionnement et risques de pénuries, absence de contrôle et de régulation des flux de populations, financiarisation de l’économie, effacement des souverainetés nationales, dépendance accrue vis-à-vis de l’étranger… L’idéologie mondialiste a considérablement accru les risques socio-économiques, politiques et sanitaires qui pèsent sur les nations européennes, et notamment sur la France. Mais si notre pays est aujourd’hui malade du mondialisme, le nationalisme sera son remède. Car il apparaît désormais évident que seule une politique fondée sur le protectionnisme et le localisme, sur le contrôle des frontières et des flux de populations, sur le rétablissement de la souveraineté nationale et de l’indépendance stratégique de notre pays pourra permettre à la France de sortir de cette crise pandémique et de se prémunir des prochains soubresauts de la mondialisation sauvage.

Pour la France et les Français d’abord !


  • L’affiche de campagne :

  • La couverture Facebook :

  • La couverture Twitter :


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :